Maternité

4 sages-femmes pour assurer les consultations prénatales, les accouchements le suivi post natal: environ 30 accouchements par mois, plus de 370 par an. Les sages-femmes ont aussi en charge la « nutrition » (lait) et la « vaccination ».

Infirmerie

2 infirmiers accueillent les malades et assurent les soins, les pansements : blessures diverses, maladies infantiles, piqûres, perfusion, petites chirurgies…Environ 50 patients par jour.

Consultations

2 médecins généralistes (dont la « médecin-chef) assurent les consultations et reçoivent les patients. Environ 850 personnes par mois consultent les deux médecins.

Service « échographie »

1 médecin échographe reçoit les femmes enceintes pour le suivi prénatal. Il peut aussi être sollicité pour d’autres patients envoyés par les médecins. Environ 450 consultations et 170 échographies par mois

Pharmacie

Une responsable, 3 assistantes en pharmacie, une pharmacienne de PSF suisse (envoyée par Pharmacie Sans Frontières suisse). Environ 430 personnes y sont accueillies par semaine.

Dentisterie

Un médecin-dentiste et une assistante. Environ 250 patients par mois.

Laboratoire

Une laborantine : 10 à 15 personnes par jour pour des analyses externes ou demandées par les médecins.

Voir les missions
Témoignages
  • Le Dispensaire Aina-Vao  Centre de Santé Privé  sis à Antanimasaja  dans la Région Boeny, à pour objectif  de servir la vie, de valoriser l’être humain, s’occuper des pauvres.

    Docteur Lala (médecin-chef)
  • Tous les mercredis, c’est la séance de vaccination. C’est l’occasion de contrôler la santé des bébés et de sensibiliser les mamans quant à l’importance de l’hygiène et d’une alimentation saine.

    Sœur Marie-Rose
  • Le 06/11/17 au soir nous avons eu la surprise de voir arriver Mme Baranjely avec un grand sourire. Elle nous a apporté 20 kgs des mangues pour payer les frais de l’opération de son petit-fils.

    Sœur Marie-Jeanne (directrice du dispensaire)
  • Une bonne santé ne doit pas être un privilège des riches. A Aina Vao les plus pauvres et démunis ont la possibilité de se faire soigner. Chacun de nous s’engage pour assurer l’accès à une médecine de bonne qualité aussi pour la population vulnérable. Aina Vao – Nouvelle Vie, c’est aussi donner une perspective.

    Frauke (volontaire de Pharmaciens sans frontières )
Voir tous les témoignages